Pâtes à la carbo façon risotto

Si ce ne sont ni vraiment des pâtes à la carbonara, ni un risotto… Avec les fonds de placard ou de frigo… On fini toujours par inventer (enfin… plutôt réadapter) des recettes afin de ne rien jeter.

Et c’est ainsi qu’avec un reste de coin de jambon et une catégorie de pâtes encore jamais utilisé que j’en suis arrivée à ça…

Ingrédients pour 2 :

  • 1 morceau de coin de jambon
  • 200g de pâtes
  • de la crème fraîche
  • 1 cube de bouillon bio
  • 1 oignon
  • parmesan
  • sel/poivre
  • huile d’olive
  • option : du philadelphia
Préparation :
  1. Dans une poêle chaude, faire suer un oignon (coupé le plus petit possible) dans de l’huile d’olive. Des que l’oignon commence à devenir translucide rajouter les pâtes et mélanger sans faire brunir. Elles aussi doivent s’éclaircir.
  2. Commencer à verser petit à petit le bouillon mélanger à de l’eau chaude dans la préparation. Chaque fois que l’eau est absorbée en rajouter à nouveau  jusqu’à que les pâtes soit cuites.
  3. Une fois les pâtes cuite, rajouter de la crème fraîche et/ou du philadelphia, des petits morceaux de coin de jambon, du parmesan et assaisonner.
  4. Vous pouvez servir !
O.
Publicités

Linguine aux tomates cerises

Après un temps d’absence… ou plutôt après les vacances… Les fées maison font leur rentrée, ainsi que la chaleur d’ailleurs…

Un plat ensoleillé, et des produits d’été !

Choisir de préférence des pâtes au blé dur. Par exemple de la marque DE CECCO

Ingrédients pour 2 :

  • 250 g de linguine
  • 1 barquette de tomates cerises du marché paysan (leur goût est tellement plus sucré)
  • du basilic
  • du sucre
  • sel/poivre
  • huile d’olive
  • huile piquante « pili-pili »
Préparation :
 
  1. Mettre une casserole d’eau à bouillir et une poêle avec un filet d’huile d’olive à chauffer.
  2. Dans la poêle rajouter les tomates cerises coupées en 2. Les faire revenir à feu moyen en les saupoudrant de sucre et de sel. Ajuster avec de l’huile d’olive
  3. Mettre les pâtes a cuire le temps indiqué pas plus afin qu’elle soit bien al dente.
  4. Juste avant de passer les pâtes rajouter à la sauce du basilic mixer ou ciseler avec de l’huile d’olive et si vous aimez un peu d’huile piquante.
  5. Une fois les pâtes égouttées rajouter les dans la poêle mélanger bien et laisser saisir 1 min.
  6. C’est prèt !!

Un tour de moulin à poivre dans chaque assiettes et pourquoi pas quelques copeaux de parmesan…

O.

Macarons poire Belle Hélène

Pour la petite Histoire, c’est en hommage à la cantatrice Hortense Scheinder qui interprète la « belle hélène » sur une musique d’Offenbach que ce dessert fût créé en 1864.

Recette des coques:

  • 125g de poudre d’amandes
  • 210g de sucre glace
  • 3 blancs d’oeufs
  • 30g de sucre
  • 1 pointe de couteau de colorant vert

Mixer le sucre glace,  la poudre d’amande et le colorant dans un robot

Préparer les feuilles de papier sulfurisé (je les découpe à la taille de ma plaque de cuisson) et préparer aussi la poche à douille

Mettre les blancs d’oeufs dans une jatte et commencer à les monter, dès que le mélange double de volume ajouter une cuiller à café de sucre puis le reste; Commencer à fouetter à la vitesse une puis 2 et enfin à la vitesse 3 pour incorporer l’air au fur et à mesure.

A l’aide d’une spatule en silicone, mettre un tiers du mélange sucre glace/poudre d’amande sur la meringue et macaronner, c’est à a dire faire un mouvement qui part du centre de la jatte et rejoint les bords, tout en tournant la jatte avec l’autre main. Quand le mélange est homogene, y rajouter un tiers, macaronner et recommencer avec le dernier tiers.

Puis continuer à macaronner jusqu’à ce que le mélange forme un ruban, il faut trouver le jute milieu car si le mélange n’est pas assez travaillé ça fera des marques sur les macarons et s’il l’est trop les macarons seront trop aplatis. Il faut que le mélange soit retombé et brillant.

Mettre rapidement le mélange dans la poche à douille, car la préparation ne supporte ni d’attendre ni la chaleur, puis repartir le mélange sur le papier sulfurisé, en faisant un angle de 90° avec le plan de travail

Laisser sécher les coques une demi-heure, ils doivent être secs au toucher

Faire cuire les coques 12 à 13 minutes à 150°

 

Recette de la ganache:

  • 2 poires
  • 100g de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 150g de chocolat haché

Faire bouillir de l’eau dans une petite casserole et y rajouter le sucre et la gousse de vanille coupée en 2 et gratée.

Eplucher les poires et les faire pocher dans le sirop une quinzaine de minutes.

Pendant ce temps faire fondre le chocolat au bain marie (il ne faut pas que le récipient du chocolat touche l’eau bouillante)

Egouter et mixer les poires, puis les mélanger au chocolat fondu

Attendre que ça refroidisse et réfrigerer.

Le lendemain monter les coques de macarons avec la ganache à la poire, servir avec une boule de glace à la vanille.

 

 

 

 

 

Isa

Tarte aux fruits

J’ai fait l’acquisition de l’encyclopédie du chocolat, c’est un livre merveilleux avec des photos très gourmandes préfacé par Pierre Hermé, il y a toutes sortes de recettes au chocolat mais aussi des recettes plus basiques

Pour les 2 ans de ma fille j’ai décidé de faire une tarte aux fruits mais avec une base de dacquoise aux amandes recouverte de  crème patissière à la vanille et garnie de fruits de saison:

Dacquoise aux amandes:

  • 30g de farine
  • 85g de poudre d’amandes
  • 100g de sucre glace
  • 3blancs d’œufs
  • 50g de sucre semoule

Dans un saladier tamiser la poudre d’amande, la farine et le sucre glace. Montez les blancs en neige en ajoutant dès le départ le sucre semoule. Terminez en incorporant délicatement à la maryse le mélange de poudre tamisées.

Dressez à la poche sur une plaque à pâtisserie et enfournez à 180°/190° pendant une dizaine de minutes.

Crème anglaise à la vanille:

  • 2 gousses de vanille (je n’en ai utilisé qu’une)
  • 25g de fécule de maïs
  • 15g de farine
  • 150g de sucre semoule
  • 3 jaunes d’œufs
  • 450g de lait entier
  • 50g de crème liquide entière

Dans un saladier mélanger au fouet la fécule, la farine, le sucre semoule et les jaunes d’oeufs.

Dans une casserole faites bouillir la crème, le lait les graines de vanille grattées et délayez le mélange poudre/jaunes d’oeufs avec une partie du liquide bouillant. Portez le reste du lait et de la crème à ébullition puis versez le précédent mélange dans la casserole et faites le cuire à feu doux en remuant constamment avec un fouet jusqu’à épaississement de la masse; continuer la cuisson quelques instants sans cesser de remuer afin que la crème n’attache pas au fond de la casserole. Mixer pour lisser et parfaire l’émulsion.

Mettre la crème anglaise sur la dacquoise et garnie avec des fruits découpés mais pas trop pour créer du volume

Isa

Fraises en granité

Voici un dessert que je rêvais de faire depuis l’acquisition du livre de Ducasse, Nature : simple, sain et bon en novembre. Les Fraises n’étant plus de saison à cette époque, j’attendais le printemps avec impatience pour réaliser cette recette archi simple et rapide !!

Ingrédients (4 personnes) :

  • 500g de fraises bien mûres et très parfumées !!!
  • 50g de sucre

Préparation
  • Laver les fraises, et en réserver quelques une pour décorer les bols
  • Mixer les fraises restantes avec le sucre
  • Verser le coulis dans un plat allant au congélateur
  • Laisser 4 h au congélateur en mélangeant régulièrement à l’aide d’une fourchette afin d’obtenir un granité

A déguster sans modération
Vous pouvez aussi rajouter de la menthe ou du basilic mixer avec les fraises ou pour décorer au moment de servir…
Yummy !!!!!

O.

Risotto printanier : fèves & petits pois

La saison des fèves ne dure pas longtemps alors profitez en pour réaliser ce risotto qui sent bon le printemps !!

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 200g de riz rond
  • 2 échalotes ou 1 gros oignon
  • huile d’olive
  • 1 verre de vin blanc
  • Parmigianno-Reggiano
  • 35g de Philadelphia (1 portion individuelle)
  • 500 g de petit pois frais (avec écosse)
  • 500 g de fèves fraîches (avec écosse)
  • 2 à 3 c. à S de crème fraîche épaisse
  • 1 bouillon cube bio
  • sel & poivre

Préparation :

  1. dans une poêle, faire suer l’oignon dans de l’huile d’olive
  2. Dans une casserole ou avec une bouilloire (+ rapide), faire chauffer 1 litre d’eau et y rajouter le bouillon cube.
  3. Rajouter le riz dans la poêle et le tourner afin qu’il devienne translucide (attention a ne pas brûler l’oignon et le riz)
  4. Rajouter le verre de vin blanc et remuer
  5. Une fois le vin absorbé, commencer à alimenter le riz petit à petit du bouillon. Vous devez le surveiller et bien le remuer, et rajouter un peu d’eau chaque fois que le riz commence à être sec. Assaisonner (sel/poivre).
  6. Dans une casserole d’eau bouillante ou à la vapeur, verser les petits pois et fèves écossés pendant 5 min. Égoutter et réserver.
  7. La préparation (risotto) va doubler de volume, vous aurez peut-être besoin de plus d’eau.
  8. Vers la fin de cuisson rajouter du parmesan fraîchement râpé les petits pois et les fèves et mélanger.
  9. Goûter le riz, dès qu’il est cuit couper le feu et rajouter 2 à 3 c. à soupe de crème fraîche, mélanger.
  10. Rajouter le Philadelphia par petits morceaux mélanger brièvement et vérifier l’assaisonnement.
O.

Poulet au curry et lait de coco

C’est une recette que je réalise souvent car sa préparation est rapide et goûteuse à la fois. Le lait de coco se marie très bien au curry et apporte une note de douceur.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 filets de poulet fermier (Label Rouge)
  • 1 brique de lait de coco
  • 2 c. à soupe de crème fraîche
  • Quelques champignon de paris
  • 1 oignon
  • 1 banane
  • Curry
  • Curcuma
  • Sel/Poivre

Préparation :

  1. Émincer l’oignon et le faire suer dans un poêle avec de l’huile d’olive
  2. Pendant ce temps, nettoyer est couper les champignons, les rajouter aux oignons
  3. Couper ensuite les filets de poulet, les mettre dans la poêle, saler, poivrer, faire revenir le tout.
  4. Lorsque le poulet est cuit, rajouter la crème fraîche et le lait de coco, puis le curry et le curcuma*, enfin, la banane coupée en rondelle. Faire mijoter le tout et servir avec du riz !


* j’ai choisi de rajouter du curcuma en plus du curry, même s’il est déjà présent dans le mélange, car cet épice est bon pour la santé, c’était un 1er essais et j’ai trouvé mon poulet au curry meilleur que d’habitude…

O.

Quiche aux poireaux, tofu & gorgonzola

Le tofu est un produit très utilisé par les végétariens pour son apport en protéine. Il a peu de goût et remplace facilement les lardons dans les quiches, peu salé et non gras, il apportera une note plus diététique.

Ingrédients :

  • 3 oeufs
  • 1 pâte feuilletée
  • crème fraîche
  • 4 à 6 poireaux (en fonction de leurs tailles)
  • du tofu nature
  • du gorgonzola
  • 10 cl de vin blanc
  • huile d’olive
  • sel/poivre
  • quelques feuilles de persil

Préparation :

  1. Préchauffer le four à  170° et pré cuire la pâte feuilletée.
  2. Nettoyer les poireaux, puis les faire tremper dans de l’eau et du vinaigre blanc afin de faire tomber le ver du poireau (signe que le poireau est « non-traité »). les rincer brièvement, et les émincés.
  3. Faire suer les poireaux dans une poêle avec de l’huile d’olive puis déglacer au vin blanc. Saler/Poivrer. Quand les poireaux sont bien translucides rajouter un peu de crème fraîche.
  4. Dans un bol mélanger les oeufs avec 3 grosse CaS de crème fraîche, le tofu et le gorgonzola coupés en petits morceaux. Saler/Poivrer.
  5. Mettre les poireaux sur le fond de la pâte et rajouter par dessus le mélange, bien répartir, rajouter quelques feuilles de persil pour décorer.
  6. Mettre au four +/- 25 min à 170°
  7. Laisser un peu refroidir & Déguster avec une petite salade !

O.

Burger Home Made

Si je ne suis toujours pas prête à arrêter la consommation de viande, j’essaie aujourd’hui de ne consommer que celle issue d’animaux traités avec respect. Par exemple, je n’achète que des oeufs provenant de poules élevées en plein air ! Les poules en cages ne disposant que de 432 cm² pour vivre, soit moins d’une feuille A4…

Depuis que je sais qu’un poulet dans la nature vit dix ans et celui que l’on mange chez McDonald’s, quarante-cinq jours (car s’il vivait plus longtemps, ses pattes se casseraient sous son poids) j’ai décidé de ne plus aller chez Ronald… Grande adepte des hamburgers, la solution : du fait maison. Et finalement c’est bien meilleur, et surtout chacun peut mettre ce qu’il veut à l’intérieur !

Pour cet Hamburger :

  • 1 petit pain au sésame acheté chez le boulanger et saisie à sec  du coté intérieur sur poêle bien chaude
  • 1 feuille de salade
  • 1 tranche de tomate
  • quelques pousses germées (ex : soja, radis, alfafa, etc)
  • un peu de « pili-pili » (huile pimentée)
  • de l’oignon rouge que j’ai fait suer avec de l’huile d’olive
  • 1 steak haché
  • du gorgonzola que j’ai fait fondre sur le steak en train de cuire.

O.

Macarons à la myrtille

Dimanche c’était le jour du printemps… mais c’est aussi le jour du macaron!J’en ai profité pour tenter une nouvelle recette pleine de fraicheur: les macarons à la myrtille.

Recette des coques:

  • 125g de poudre d’amandes
  • 210g de sucre glace
  • 3 blancs d’oeufs
  • 30g de sucre
  • 1 pointe de couteau de colorant myrtille

Mixer le sucre glace,  la poudre d’amande et le colorant dans un robot

Préparer les feuilles de papier sulfurisé (je les découpe à la taille de ma plaque de cuisson) et préparer aussi la poche à douille

Mettre les blancs d’oeufs dans une jatte et commencer à les monter, dès que le mélange double de volume ajouter une cuiller à café de sucre puis le reste; Commencer à fouetter à la vitesse une puis 2 et enfin à la vitesse 3 pour incorporer l’air au fur et à mesure.

A l’aide d’une spatule en silicone, mettre un tiers du mélange sucre glace/poudre d’amande sur la meringue et macaronner, c’est à a dire faire un mouvement qui part du centre de la jatte et rejoint les bords, tout en tournant la jatte avec l’autre main. Quand le mélange est homogene, y rajouter un tiers, macaronner et recommencer avec le dernier tiers.

Puis continuer à macaronner jusqu’à ce que le mélange forme un ruban, il faut trouver le jute milieu car si le mélange n’est pas assez travaillé ça fera des marques sur les macarons et s’il l’est trop les macarons seront trop aplatis. Il faut que le mélange soit retombé et brillant.

Mettre rapidement le mélange dans la poche à douille, car la préparation ne supporte ni d’attendre ni la chaleur, puis repartir le mélange sur le papier sulfurisé, en faisant un angle de 90° avec le plan de travail

Laisser sécher les coques une demi-heure, ils doivent être secs au toucher

Faire cuire les coques 12 à 13 minutes à 150°

Recette de la ganache:

  • 60g de myrtilles fraiches ou surgelées
  • 100g de chocolat blanc
  • 40g de crème fraiche

Faire decongeler les myrtilles (jeter le jus sinon la ganache sera trop liquide)

Faire bouillir la crème, y rajouter les myrtilles et bien mélanger puis verser le mélange sur le chocolat blanc en morceaux puis mixer le tout, laisser prendre au frigo.

Mettre la ganache sur une coque et refermer avec une coque de la même taille

Isa